Si la pratique est courante pour agrandir la surface habitable des maisons individuelles, la surélévation peut tout à fait s’appliquer pour les immeubles, notamment les copropriétés. Elle répond alors à deux objectifs : soit augmenter le nombre de lots, soit agrandir la surface du ou des appartements situés au dernier étage.

Pourquoi engager la surélévation d’un immeuble ?

Il existe deux options pour agrandir un immeuble : l’extension horizontale et la surélévation. Cette dernière permet de créer des surfaces supplémentaires sans augmenter l’emprise au sol de la construction. Un ou plusieurs étages supplémentaires peuvent ainsi être aménagés sur tout ou partie du bâti existant. Cette extension verticale permet donc de contourner certaines situations où l’emprise au sol est arrivée à saturation, soit en raison de la réglementation, soit parce qu’il n’y a plus de surface disponible. Une situation qui tend à devenir la norme dans les centres urbains.

Le projet de surélévation peut répondre à deux objectifs :

  • Créer de nouveaux logements et donc augmenter le nombre de lots pour réduire les charges de copropriété
  • Agrandir la surface d’un ou plusieurs appartements par la création de duplex. Dans ce cas, il importe au(x) propriétaire(s) de ces appartement d’acheter un droit de surélévation au syndicat de copropriété

Des étapes indispensables : les formalités administratives et les études techniques

Attention, toute surélévation d’immeuble nécessite d’effectuer des demandes d’autorisation. Avant cela, il faut donc vérifier que les réglementations locales (PLU) autorisent bien ce type d’opération. En effet, des limites de hauteur de construction peuvent exister. Le PLU peut aussi contenir des prescriptions en matière de mise en œuvre (matériaux utilisés). Enfin, il faudra s’assurer de la faisabilité technique du projet (études de fondation et de sol), notamment en termes de structures, le bâti existant nécessitant peut-être des renforcements afin de supporter le poids de la surélévation.

D’importants travaux de gros œuvre ?

Le rehaussement d’un immeuble implique des contraintes supplémentaires sur les fondations et les éléments porteurs. C’est pour cette raison que le bois reste un matériau intéressant pour les surélévations d’immeuble : outre son faible poids, c’est un matériau performant en termes d’isolation. Toutefois, dans certains cas, des travaux de renforcement des structures sont indispensables. C’est pourquoi, le coût d’une surélévation peut varier fortement en fonction de la nature du projet et de ses contraintes techniques, mais aussi de sa situation géographique. Cependant, dans les zones en tension, le coût moyen d’une surélévation au mètre carré peut s’avérer inférieur au prix du mètre carré à l’achat, ce qui garantit la rentabilité financière du projet.

Besoin de conseils pour votre projet de surélévation d’immeuble ? L’agence Caen & Ouistreham de La Maison Des Travaux est à votre disposition dans de nombreuses communes du Calvados (Caen, Ifs, Fleury-sur-Orne, Douvres-la-Délivrande, Cabourg, Merville, Argence, etc.). Nos services sont totalement gratuits pour nos clients. Nous sommes en effet intégralement rétribués par nos partenaires pour les affaires que nous leur apportons.