L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Avant de vous lancer dans une rénovation de votre salle de bain, il importe de bien assimiler les règles de sécurité à suivre afin d’éviter les accidents. Les installations électriques doivent répondre à plusieurs critères bien précis pour assurer la sécurité des personnes.

Quelle norme de sécurité pour l’installation électrique d’une salle de bain ?

C’est la norme NF C 15-100 (installations électrique à basse tension) qui régit les règles de sécurité des installations électriques basse tension dans l’habitat afin de protéger les personnes. D’application obligatoire, elle a été instituée par l’arrêté du 3 août 2016 portant réglementation des installations électriques des bâtiments d’habitation. Elle comporte de nombreuses dispositions relatives aux salles de bain. Ainsi, la norme NF C 15-100 impose la mise en place d’une liaison équipotentielle individuelle pour chaque salle de bain. Mais elle oblige également à prendre en considération d’autres obligations afin de concevoir un agencement et un aménagement totalement sécurisés.

Les différents « volumes » d’une salle de bain

On distingue quatre zones, désignées sous le nom de volume dans la norme, dans les salles de bain. Elles se définissent en fonction de l’implantation de la douche et/ou de la baignoire. Ainsi, on trouve :

  • le volume caché comprenant la zone située sous la baignoire ou le receveur de douche ;
  • le volume 0 qui correspond à l’intérieur de la baignoire ou à l’intérieur des douches non munies de receveur de plainpied (type douche à l’italienne) ;
  • Le volume 1 qui désigne l’espace audessus de la baignoire ou du receveur de douche jusqu’à une hauteur de 2,25 m ;
  • Le volume 2 englobant une zone de 60 cm de large sur 3 m de haut autour de la baignoire ou de la douche ;
  • Le hors volume désigne quant à lui le surplus de la salle de bain.

Les différents types de matériels électriques

Les appareils électriques appartiennent à des catégories définies par un standard international en fonction de certains critères dont la protection (Indice de protection / IP) et la classe (type de raccordement). Ainsi, la classe I regroupe notamment les appareils ménagers (lave-linge, etc.), les appliques et les radiateurs électriques (convecteurs) devant être raccordés à la terre. Dans la classe II, on trouve les appareils électriques double isolation qui ne doivent pas impérativement être raccordés à la terre. Par ailleurs, les matériels électriques employés dans les salles de bain doivent répondre à l’un des trois indices de protection suivant correspondant à des caractéristiques d’étanchéité :

  • IPX4 (projection d’eau de toutes directions) ;
  • IPX5 (projection contre les jets d’eau) ;
  • IPX7 (projection contre l’immersion temporaire).

En fonction, de leur classe et de leur IP, les matériels électriques ne pourront pas être installés partout dans la salle de bain.

Où implanter ses appareils et accessoires électriques ?

Dans le volume caché, il est interdit d’installer un matériel électrique. Dans le volume 0, on peut implanter uniquement un éclairage à très basse tension de sécurité (TBTS) de 12V et disposant d’un indice de protection IPX7. Dans le volume 1, sont autorisés certains appareils électriques disposant d’un IPX5 : éclairage ou interrupteur TBTS 12V, chauffe-eau de classe I. Dans le volume 2, on peut placer des appareils électriques avec un IPX4 : prise « rasoir » équipée d’un transformateur de séparation, éclairage ou interrupteur TBTS 12V, chauffage ou éclairage de classe II, chauffe-eau de classe I. Enfin, dans le hors volume, aucune restriction n’est appliquée.

Besoin de conseils pour la rénovation de votre installation électrique ? L’agence Caen & Ouistreham de La Maison Des Travaux est à votre disposition dans de nombreuses communes du Calvados (Caen, Ifs, Fleury-sur-Orne, Douvres-la-Délivrande, Cabourg, Merville, Argence, etc.). Nos services sont totalement gratuits pour nos clients. Nous sommes en effet intégralement rétribués par nos partenaires pour les affaires que nous leur apportons.